© 2021 Maison des contes et légendes d’Outre-Rhône, Dorénaz

Webmaster : Annick Gähler

Accueil

La maison des contes et légendes d’Outre-Rhône c’est :

Un lieu de découverte des légendes de notre région grâce aux visite guidées sur rendez-vous avec M. Peps.


Un lieu d’accueil de conteurs et de conteries à travers nos animations programmées ou lors d’événements privés organisés pour vous par M. Peps.


Un lieu d’exposition.


Une bibliothèque.


Mais aussi : une association de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine oral, de découverte de la magie des contes et légendes de manière visuelle et auditive.

Soyez informés de toutes nos actualités !

Vous désirez recevoir une annonce de nos diverses manifestations, n’hésitez pas...


Envoyez-nous un mail et nous nous ferons un plaisir de vous informer de nos nouveautés...

Bonus

Découvrez les Myrtilles de Fenestral, une légende tirée des relations entre les hommes de Salvan et de Finhaut…


                                                                                                 En allemand :

En français :


                                                 En haut-valaisan :

Les Myrtilles de Fenestral - Francais.wma Les Myrtilles de Fenestral - Haut Valaisan.wma Les Myrtilles de Fenestral - Allemand.wma

Et en patois :

Les Myrtilles de Fenestral - Patois.wma

Il était une fois…

Les histoires commencent souvent par « Il était une fois…. »

…. un homme Alphonse et une femme Lucienne qui décidèrent de construire une maison pour y faire grandir leurs petits, c'était en 1871. Ils eurent sept enfants.

De cette période, il ne reste plus grand-chose, si ce n'est le pierre ollaire où sont inscrites les initiales AJ pour Alphonse Jordan et LM pour Lucienne Mottet.


C'est Césarine, une des trois filles qui a repris la maison familiale. Elle a épousé Alexandre qui avant était parti pendant deux ans en Amérique.

Ils ont aussi eu sept enfants.

Les cinq garçons dormaient dans la chambre de derrière

Et les deux filles se partageaient le lit de la petite chambre, comme cela se faisait régulièrement à l'époque. On y était plus au chaud et l’on avait moins peur.

La chambre à vivre, celle où il y a le pierre ollaire, servait de chambre à coucher pour les parents......

Arnold lui, a fait douanier. Il aurait aimé être instituteur, mais il fallait gagner de l'argent pour l'envoyer aux parents. Il est parti protéger la frontière du pays. Il aurait bien aimé rester à Dorénaz mais il ne pouvait quand même pas faire une guerre pour changer les frontières.

C'est dans le Jura qu'il a gardé ses yeux sur les limites du pays......

Arnold ne pouvait oublier sa maison de Dorénaz

et chaque fois, pendant les trois semaines de vacances qu'il avait comme douanier......

Il venait avec Renée et leurs trois enfants à Dorénaz.

Les enfants, même s'ils n'étaient pas du bon côté du train, pouvaient savoir quand la Pisse-Vache était en vue, le sourire de leur papa la leur montrait......

Ainsi, quand la retraite est arrivée, un peu plus vite pour des raisons de santé, il a décidé de reprendre la maison et de faire revivre le métier de son papa.

Il a ainsi eu des vaches, des génissons, des poules, des chèvres –tenez, vous le voyez en photo sur le buffet de cuisine avec ses chèvres de la campagne......

Puis un jour Arnold est parti pour le dernier voyage, celui dont on ne revient pas.

Que faire de la maison? Chacun avait déjà sa maison pour y vivre. La vendre?

Et si on en faisait une maison des contes et légendes ?


Histoire dite par Anne Pochon-Veuthey, adaptée par Marie Emilie Louise, conteuse, et écrite sur les cimaises de la Maison.

Des petites fées se sont penchées sur la Maison des contes et légendes et ont soufflé quelques chiffres magiques à son oreille. Nous les remercions vivement pour leur coup de baguette si précieux, car la Maison vit grâce à ses petites magiciennes…

Une façade vive et colorée attire votre regard et dirige vos pas vers la Maison de l’imaginaire. Une petite fée vous désigne l’entrée, entourée de volets pris dans la tempête des contes.


N’hésitez pas à pousser notre porte, taillée dans un arbre, pour accéder à notre espace d’accueil lumineux.


Entrez dans un vestibule qui vous fera basculer dans un monde plein de surprises. Ouvrez les yeux, changez de point de vue et découvrez les multiples aspects de ce lieu hors du temps…


Après avoir explorer les différents mondes composant ce sentier, vous pourrez gravir les marches qui vous mènent à notre salle d’exposition.


Puis, grimpez encore d’un étage pour découvrir un galetas d’antan…


Vous êtes alors prêts pour une ballade au pays de l’imaginaire…


Bon voyage !